En français ci-dessous

 L'Achéron

In Greek mythology Acheron is the river that Orpheus crossed to rescue Eurydice from the underworld. As itsname implies, L’Achéron wants to open a path between two apparently opposed worlds: that of the living and that of the dead, the past and the present, idealism and reality.

 

Created in 2009 by François Joubert-Caillet, L’Achéron is made up of a young generation of musicians from veryvaried backgrounds, all of them having studied in some of the best known schools for ancient music (Schola Cantorum Basiliensis, the Paris and Lyon National Conservatories, the Royal Music Conservatories of Brussels and The Hague, etc.). Some of these musicians have other artistic talents : acting, theatre direction, contemporary as well as renaissance and baroque dancing, writing, drawing, improvisation, pupeteering, instrument making and sound mixing, make up the range of passions present in the group.

 

L’Achéron seeks to strengthen ties between the musicians and the public by making ancient music more accessible, without denaturing it but to the contrary, by exploring the variety of musical instruments and genres of the renaissance and baroque periods. By trying to render the many nuances of this rich and vibrant music, L’Achéron proposes a journey through time and the senses where the flavours of the past are brought to life.

 

Initially L’Achéron was a viola da gamba consort and has worked since 2013 in collaboration with the instrument maker Arnaud Giral on the construction of a typically English consort. Until now, five instruments have been brought to life, giving the consort a unique cohesion and harmonic depth. A virginals and an positive organ will join them soon…

 

L’Achéron regularly works with artists from other spheres : in L’Orgue du Sultan, it collaborated with the ensemble Sultan Veled in a meeting between elizabethan and ottoman musics, the Lachrimæ Lyræ with the master of greek lyra Sokratis Sinopoulos ; it will also take part in an album of electronic music with DJ Marc Romboy and Tamar Halperin.

 

L’Achéron is regularly invited to perform in various festivals and musical seasons in Europe such as Saintes, Sablé and Royaumont Festivals, Auditorium du Louvre, Tage Alter Musik Regensburg, Festival Bach de Lausanne, Bruges’ Concertgebouw, Oude Muziek Utrecht, Warsaw Philharmonie, etc.

 

L’Achéron records for Ricercar – Outhere and has released so far The Fruit of Love devoted to Anthony Holborne, the Ludi Musici by Samuel Scheidt (winner of the Diapason d’Or), Fancies for the viols by Orlando Gibbons (used by Robert Carsen in his Tempest by William Shakespeare at the Comédie Française) Johann Caspar Kerll’s Requiem with the ensemble Vox Luminis, Ouvertures by Johann Bernhard Bach (Echo Klassik), Pièces Favorites by Marin Marais from whom François Joubert-Caillet started to record the integrality of the Pièces de Viole (the 1st Book has been awarded by a Diapason d’Or and a Choc de Classica). Last releases : Complete Trio Sonatas by Philipp Heinrich Erlebach & Lachrimae Lyrae, Tears of Exile by Outhere.

L’Achéron

 

Dans la mythologie grecque, l'Achéron est le fleuve que traverse Orphée pour secourir Eurydice des Enfers. Comme son nom l'inspire, L'Achéron veut ouvrir une voie entre deux mondes apparemment opposés : celui des vivants et des défunts, le passé et le présent, l'idéal et la réalité.

 

Fondé en 2009 par François Joubert-Caillet, L’Achéron est constitué d’une jeune génération de musiciens aux origines variées ayant été formés dans les plus grandes écoles de musique ancienne (la Schola Cantorum Basiliensis, les Conservatoires Nationaux Supérieurs de Lyon et Paris, les Conservatoires Royaux de Bruxelles et La Haye, etc.). Ses musiciens ont pour certains d’autres facettes artistiques: le théâtre, la mise en scène, les danses anciennes ou contemporaines, l’écriture, l’improvisation, les marionnettes, la facture d’instrument ou la prise de son composent l’éventail des passions se croisant dans l'ensemble.

 

L’Achéron désire renforcer les liens entre les musiciens et le public en rendant les musiques anciennes accessibles sans les dénaturer, mais au contraire en se plongeant profondément dans l’instrumentarium coloré et les pratiques musicales multiples de la Renaissance et du Baroque. Tentant de peindre avec la palette la plus riche ces musiques si vivantes, la traversée que L’Achéron propose est à la fois temporelle et sensible, les saveurs d’autres temps y sont intensément cultivées. 

 

La formation première de L’Achéron est le consort de violes de gambe : depuis 2013 le luthier Arnaud Giral accompagne l’ensemble en construisant un consort typiquement anglais. Cinq instruments ont d’ores et déjà vu le jour, donnant à ce consort une homogénéité, une profondeur et une richesse harmonique uniques. Un virginal et un orgue britanniques vont prochainement les rejoindre…

 

L’Achéron s’associe régulièrement avec des artistes aux horizons différents : son projet L’Orgue du Sultan l’a fait collaborer avec l’ensemble Sultan Veled dans une rencontre des musiques élisabéthaine et ottomane, les Lachrimæ Lyræ avec le maître de la lyra grecque Sokratis Sinopoulos ; il participera également à un album de musique éléctronique avec le DJ Marc Romboy et Tamar Halperin…

L’Achéron est invité à se produire dans divers festivals et saisons musicales en Europe tels que les festivals de Saintes, Sablé, Royaumont, Auditorium du Louvre, Tage Alter Musik Regensburg, Festival Bach de Lausanne, Concertgebouw de Bruges, Oude Muziek d’Utrecht, Philharmonie de Varsovie, etc.

 

Au disque, L’Achéron enregistre pour le label Ricercar - Outhere. Il a fait paraître The Fruit of Love consacré à Anthony Holborne, les Ludi Musici de Samuel Scheidt (Diapason d’Or), Fancies for the viols d’Orlando Gibbons (bande originale de La Tempête de William Shakespeare à la Comédie Française mise en scène par Robert Carsen), le Requiem de Johann Caspar Kerll avec l’ensemble Vox Luminis, les Ouvertures de Johann Bernhard Bach (Echo Klassik), Pièces favorites de Marin Marais dont l’intégralité des Pièces de Viole est enregistrée par François Joubert-Caillet (le 1er Livre a reçu un Diapason d’Or et un Choc de Classica). Dernière parution : Les Sonates en trio de Philipp Heinrich Erlebach.

1/1

L'Achéron - François Joubert-Caillet